[Ironie] Adieu boite-à-gaufres, rebonjour mechamyu

[Ironie] Adieu boite-à-gaufres, rebonjour mechamyu

L’histoire d’un retour en retard.

En nous redéfinissant, nous nous actualisons.

La marque « mechamyu » (oui-oui, en minuscules) connaît une renaissance, pour ainsi dire. En dix ans, mechamyu ne s’est jamais distingué par une marque ou un style, en soi. En fait, il était assez large pour transmettre tout et n’importe quoi. « mechamyu » était moi, et j’étais mechamyu. Ça n’a jamais signifié autre chose que mon propre ego.

En 2017, boîte-à-gaufres est né par nécessité, pour distinguer l’entreprise de mon utilisation personnelle de mechamyu.

Il peut être difficile de savoir par où commencer.

Malheureusement, le dévoilement de boîte-à-gaufres n’a jamais eu lieu. Il est resté littéralement dans la boîte.

J’avais d’abord décidé de séparer l’art de l’artiste, et de tout stocker sur les réseaux sociaux de boîte-à-gaufre, notamment Facebook, Twitter et Instagram.

Cependant, ce que je voulais de boîte-à-gaufre était une marque pour les vêtements, pas un espace de décharge d’art. Cette pression d’être réel avec ma marque m’a poussé dans ce raffinage complexe conscient de soi.

Quel schéma pourrais-je réaliser afin que tout fonctionne? Comment puis-je réparer le pont entre mes identités ?

Recontextualiser la Source

Oui, il est possible de perturber les systèmes qui peuvent nous détruire, mais on doit garder une certaine inséparibilité en nous. Pour ce faire, j’avais besoin de revenir à mon nom d’origine et l’incarner dans son entièreté.

Et donc, officiellement, le nouveau nom de marque de mon art sera mechamyu.art.

Tout simplement.

L’avenir la redéfinission consciente

Tout au long de l’histoire, l’être humain a interagi avec l’univers par le biais de superpositions de possibilités. Qui sommes-nous ? Où sur le grand circuit sommes-nous alignés? Pourquoi sommes-nous sur les chemins de nos efforts? Ce sont toutes des questions auxquelles j’essayais de répondre en incarnant ma propre marque, au lieu de m’en enfuir.

L’auto-actualisation exige le retour à la source, et, même si ses origines sont éparpillées, mechamyu est fondamental pour moi. J’utilise ce nom d’utilisateur depuis 2009, après tout. Mais pourquoi?

J’ai essayé de transmettre ces réponses à travers la conception même du logo. Tout d’abord, une police de caractères directes, mais fantaisistes : Wanderlust, à qui je suis récemment marriée, il était donc naturel que j’utilise cette police pour porter ma marque.

Maintenant, déconstruisons le sens : mecha rappelle la mécanique, les robots et autre choses du genre. Il est représenté par un rouage au début du design. Ensuite, nous avons myu, qui quant à lui invoque une image d’un chat, car ça sonne comme un miaulement», d’où les oreilles et la queue annexée à la lettre «Y».

C’est là que réside la plus grande contradiction : les robots sont des figures froides, calculatrices et inflexibles, tandis que les chats sont essentiellement des liquides, doux et adorables. Pour vivre à travers ce nom de marque, j’ai dû concilier la nature de ces deux éléments.

Je ne pouvais plus me permettre de faire de l’art sans posséder mes racines contradictoires

Pour vraiment incarner l’idée, à la fois rugueuse et douce, aiguisée mais ronde, méthodique mais charmante, j’ai créé un personnage avec les éléments de mon nouveau logo :

Avec lui, je serai en mesure de créer des expressions et des réactions tout comme les émoticônes et ajouter exactement ce qui manquait à la marque mechamyu: la vie.

Et ensuite?

En ce moment, vous êtes témoin de ma marque sur ce site, mechamyu.art, la maison de mon art, que vous lisez cet article. Ce site a été rebrandé correctement avec le nouveau logo et l’icône, et je suis en train de changer les comptes de médias sociaux qui m’ont été associés.

Mon compte personnel de twitter restera @mechamyu, mais j’ai converti @waffleboxed en @mechamyuart. Mon compte de DeviantArt restera sur mechamyu, et finalement mon compte Instagram a été changé pour @mechamyuart. Tout ce qui manque à changer est ma page Facebook, et ensuite tout sera accordé vers la nouvelle marque.

boîte-à-gaufres existera toujours comme un magasin de vêtements, en attente jusqu’à ce que je sois prête m’engager dans la conception de ceux-ci. Si vous êtes intéressés, aller voir le site et inscrivez-vous aux nouvelles pour être notifiés aussitôt qu’il y en a.

Avec tout ça en tête, je dis adieu à la boîte-à-gaufres, et rebienvenue à mechamyu.art.

***

Félicitations, vous êtes à la fin! Tu as aimé ce tas de mots? C’était pénible à écrire. La raison derrière son existence était de convaincre Facebook que j’ai bien fait un changement de marque pour me permettre de changer le nom de ma page avec… 80 j’aimes. Ça serait terrible sinon que mes 80 fans soient perdus une fois le nom changé à ce qu’il était originalement.

Désolée pour la lourdeur de l’article, j’ai décidé de mimiquer les articles de changements de logo et marques où, pour justifier le prix, quelqu’un vomit 1000 mots sur la signification holistique™️ du logo dans un article pour le dévoilé à tous et branler son égo. Pour être honnête, c’est mon boulet de rêve, mais je suis nule en écriture, donc voici quelques outils et références que j’ai utilisé pour faire cette connerie: